Vis ma vie – SophieRoland

Vous me connaissez maintenant, je tente de sonder le haut, le milieu et le bas de classement pour offrir une visibilité à tout le monde.
Découvrons une nouvelle histoire :

Résumé :
« Années 2100. Contrôle, privation, résignation. Voilà à quoi se résume la vie d’Alicia lorsqu’elle découvre le journal intime de Cassandra. Années 2000. Liberté, individualité, épanouissement. Emprisonnée dans une société bien trop rigide pour elle, la liberté dont a bénéficié Cassandra ne peut que rendre Alicia envieuse. Elle, elle paie les pots cassés de leurs erreurs pourtant on lui a promis le bonheur. Amour, bonheur, enthousiasme, douleur, peur, tristesse font partie de leur quotidien. 2 régimes complètement différents. 2 vies à l’opposé l’une de l’autre. Parviendront-elles à s’en sortir indemnes ? »

Mes petits, il y a un prologue 🙆‍♀️.

Le prologue ne gâche rien, c’est déjà un bon point.
Seulement 5 chapitres à l’heure actuelle.

Ce début d’histoire est une double narration avec deux époques bien distinctes. Pour la partie 2100, l’auteure utilise une veine dystopique assez présente dans le genre, telles que les trilogies Uglies (de Scott Westerfeld) ou encore celle de Promise (d’Ally Condie).
Une manière d’aborder le futur et les conséquences d’un trop plein de liberté.

Ce qui différencie ici l’auteure, de romans déjà existants, est la partie « ancienne » qui correspond à notre époque actuelle.
Un lien est mis en place avec un journal intime… Hâte d’en savoir plus à ce sujet.

Les premiers chapitres ne sont qu’une mise en bouche du contexte des deux jeunes filles, apportant une certaine opposition entre luxe et bonheur (tout du moins en apparence), et pauvreté et malheur (ici cela apparaît plus comme une dure réalité de notre génération.)

Dans ce genre de récit, il y a un piège.
Etre moralisateur sur notre propre génération sans trouver de « solution » à nos personnages. La suite nous éclairera sur la capacité de l’auteure à relever ce défi.

J’attends de voir comme l’auteure amènera ses personnages dans deux univers diamétralement opposés avec les mêmes problématiques.

Laisser un commentaire