La première boucle – Cyril L

Pour être honnête je suis telle une enfant impatiente de découvrir un film de Disney.
Cette histoire aborde les dinosaures et ces petites bêtes ont bercé mon enfance.

Place au résumé :
 » Le secret le mieux gardé au monde? Une machine découverte il y a plus de quatre vingt ans et étudiée par de nombreux scientifiques depuis la fin de la seconde guerre mondiale sur un site près de Bordeaux. Datant de plusieurs millions d’années et pourtant dotée d’une technologie futuriste, elle a permis depuis à l’humanité d’accélérer considérablement son avancée technologique dans le plus grand des secrets. Un jour, une expérience non maîtrisée scelleras le sort de l’humanité et changera l’existence d’un groupe de personnes contre leur volonté. »

Le résumé est intriguant, même si je suis déçue de ne pas y lire de dinosaures… (Oui je tiens à cette partie de l’histoire).

Mais pour le coup le premier chapitre me plonge directement dans l’univers des dinosaures et ça j’adore !
Premier bémol que je constate… L’effet bloc de narration sans aération, mais l’auteur semble avoir pris en compte rapidement ce défaut dans sa structuration des premiers chapitres.

J’ai dû mal à imaginer les scènes n’ayant qu’une très faible connaissance du monde des dinosaures.

Points Forts :
Une histoire originale, prenant le parti pris de mettre des dinosaures en avant.
Une précision dans les noms et caractéristiques des dinosaures. (on sent que l’auteur réfléchit avant d’écrire sur certains sujets/détails.)

Points Faibles :
Une aération en paragraphe distinct serait appréciable.
Quelques répétitions/fautes.

J’ai toujours aimé les dinosaures enfant.
Je regardais les séries animées et adolescente les Jurassic Park ont bercé ma culture ciné.
L’univers me plaît et l’auteur semble méticuleux sur les détails. Néanmoins je ne suis pas convaincue à 100%. Selon moi, un tel roman demande des mois de bichonnages, retravailles et restructuration avant de pouvoir réellement être apprécié à sa juste valeur.

La Note de la plateforme Fyctia :

A noter que cette histoire est la première de l’auteur et pour cela bravo. Il y a de l’originalité, un thème fort et une jolie plume.

POUR ME SAUVER – KALYPSO CALDIN

Un service presse qui donne envie de l’ouvrir !

Bien plus qu’une histoire d’amour.

SORTIE LE 12 SEPTEMBRE PROCHAIN

Résumé :
Depuis le drame qui l’a plongée dans le coma pour trois mois lorsqu’elle avait quinze ans, Sydney Blair a besoin d’aller toujours plus loin pour se sentir vivante. Adepte de la course à pied, cachant sa fragilité derrière une façade d’exubérance, elle enchaîne les paris avec les garçons pour tenter de ranimer ses sentiments.
Sa dernière cible : Nojan Saïdi, ténébreux biker qui fréquente la même université qu’elle. Sydney est bien décidée à le faire tomber dans ses filets en un mois.
Mais ce qu’elle ignore, c’est que Nojan lui aussi est marqué par la vie. Et que s’il pousse sa moto à une telle vitesse, c’est peut-être pour laisser derrière lui un passé tout aussi tragique que le sien…

Aucun gâchis avec ce résumé plutôt bien amené.

J’ai lu ce roman en deux jours à peu près, puisque j’avais dû mal à lâcher.
Ce qui est par contre très étonnant, c’est la manière dont je vois cette histoire dans un genre.

Officiellement ce dernier se trouve dans la grande famille de la NR, New Romance. Sauf qu’il n’est pas entièrement selon moi, dans cette catégorie. Il apporte plus qu’une simple romance. Les personnages sont plus profonds et réalistes que la plupart des histoires de ce style. Ici, on ne cherche pas vraiment l’amour en tant que lecteur. On souhaite la reconstruction. On accompagne Sydney et Nojan sur les fondations d’une nouvelle vie. Ils traînent des squelettes plutôt moches et très différents.

Dualité des points de vue avec les deux personnages… Je déteste ça en temps normal mais ici cela apporte vraiment. J’ai une préférence pour Nojan car son histoire est plus originale pour un personnage masculin. Des seconds personnages touchants – et bref – apportent de la douceur au roman.

Amateur.rice de roman à l’eau de rose, où l’amour regorge, vous ne serez tout de même pas déçu.e. Oui il y a de l’amour. Mais ici, on apprend que pour aimer faut un peu trimer.

Extrait : Boucle d’or éclata de rire, et ses yeux se remplirent de milliers d’étoiles en attrapant les reflets d’une ampoule vacillante.

J’adore cette phrase puisqu’on retrouve ici l’essence même de ce roman. Le point de vue de Nojan sur Sydney est exactement ce qu’on ressent tout au long du livre. Et les derniers mots « reflets d’une ampoule vacillante », une belle métaphore sur la situation chaotique des deux protagonistes.

Ma note :
👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻
Pour 8,50 € en poche, 557 pages, plusieurs rebondissements et plusieurs romances je pense que l’auteure marque un beau livre qui mérite d’être lu ! ( Et c’est un one shot)

SORTIE LE 12 SEPTEMBRE

Pré-commande Amazon 👍🏻

L’insta de l’auteure pour suivre ses nouveautés.