POUR ME SAUVER – KALYPSO CALDIN

Un service presse qui donne envie de l’ouvrir !

Bien plus qu’une histoire d’amour.

SORTIE LE 12 SEPTEMBRE PROCHAIN

Résumé :
Depuis le drame qui l’a plongée dans le coma pour trois mois lorsqu’elle avait quinze ans, Sydney Blair a besoin d’aller toujours plus loin pour se sentir vivante. Adepte de la course à pied, cachant sa fragilité derrière une façade d’exubérance, elle enchaîne les paris avec les garçons pour tenter de ranimer ses sentiments.
Sa dernière cible : Nojan Saïdi, ténébreux biker qui fréquente la même université qu’elle. Sydney est bien décidée à le faire tomber dans ses filets en un mois.
Mais ce qu’elle ignore, c’est que Nojan lui aussi est marqué par la vie. Et que s’il pousse sa moto à une telle vitesse, c’est peut-être pour laisser derrière lui un passé tout aussi tragique que le sien…

Aucun gâchis avec ce résumé plutôt bien amené.

J’ai lu ce roman en deux jours à peu près, puisque j’avais dû mal à lâcher.
Ce qui est par contre très étonnant, c’est la manière dont je vois cette histoire dans un genre.

Officiellement ce dernier se trouve dans la grande famille de la NR, New Romance. Sauf qu’il n’est pas entièrement selon moi, dans cette catégorie. Il apporte plus qu’une simple romance. Les personnages sont plus profonds et réalistes que la plupart des histoires de ce style. Ici, on ne cherche pas vraiment l’amour en tant que lecteur. On souhaite la reconstruction. On accompagne Sydney et Nojan sur les fondations d’une nouvelle vie. Ils traînent des squelettes plutôt moches et très différents.

Dualité des points de vue avec les deux personnages… Je déteste ça en temps normal mais ici cela apporte vraiment. J’ai une préférence pour Nojan car son histoire est plus originale pour un personnage masculin. Des seconds personnages touchants – et bref – apportent de la douceur au roman.

Amateur.rice de roman à l’eau de rose, où l’amour regorge, vous ne serez tout de même pas déçu.e. Oui il y a de l’amour. Mais ici, on apprend que pour aimer faut un peu trimer.

Extrait : Boucle d’or éclata de rire, et ses yeux se remplirent de milliers d’étoiles en attrapant les reflets d’une ampoule vacillante.

J’adore cette phrase puisqu’on retrouve ici l’essence même de ce roman. Le point de vue de Nojan sur Sydney est exactement ce qu’on ressent tout au long du livre. Et les derniers mots « reflets d’une ampoule vacillante », une belle métaphore sur la situation chaotique des deux protagonistes.

Ma note :
👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻
Pour 8,50 € en poche, 557 pages, plusieurs rebondissements et plusieurs romances je pense que l’auteure marque un beau livre qui mérite d’être lu ! ( Et c’est un one shot)

SORTIE LE 12 SEPTEMBRE

Pré-commande Amazon 👍🏻

L’insta de l’auteure pour suivre ses nouveautés.

Laisser un commentaire