Le pendentif perdu – Nascana

Une New Romance sur fond fantastique… Cela promet un peu de changement dans ce concours infiltré(e).

Le résumé :
« Nils est un mage de combat faisant équipe avec le mystérieux change-forme Kamu. Ils travaillent pour le compte de la police des mages qui protègent les honnêtes gens des objets et contrevenant à la loi magique. La mission, qui leur est confié le soir du réveillon de Noël, c’est de retrouver un pendentif. Pour cela, Nils doit retourner dans sa famille. Une chance ? Sûrement pas, vu qu’il leur en veut à tous. »

Personnellement cela me donne envie. J’ai l’impression d’avoir des touches de L’apprenti sorcier, de Percy Jackson et Charmed (avec les changes-formes). Qu’est-ce qu’un mage de combat ? Ce récit nous promet-il des batailles magiques sanglantes et palpitantes ?
Les « honnêtes gens » sont-ils une version des « moldus » pour l’auteure ?

Allons lire tout ça !

Un premier chapitre qui donne l’eau à la bouche si on aime les livres concernant la magie.

Les deux autres chapitres sont un peu plus flous, les personnages sont amenés par l’auteur dans un contexte qui ne nous explique pas encore beaucoup l’univers.
La magie est présente. Des morceaux de notre monde contemporain également.
Pour en savoir plus, attendons la suite …

Article écrit avec 👾 3 chapitres 👾

Moj Bes Kraja – (Mon infini) – Sand Canavaggia

Un titre très mystérieux…

Le résumé :
La rencontre de deux êtres, dans un lieu fermé, au creux d’une bâtisse où chaque mur blanc renvoyait à son instinct. Celui qui est au fond quand vous n’êtes déjà plus considérer comme tel ; Vous trouver dans un regard l’écoute et l’attention, une preuve de votre présence. Dans ce lieu à l’abri du jugement et du regard réprobateur s’avance l’histoire d’un infini entre amour et douleurs…Mon infini (Moj bes kraja)…

Si on prend le titre et ce résumé, honnêtement on reste dans cette atmosphère mystérieuse. Je ne sais pas s’il me donne envie… Mon impression est mitigée sur ce résumé. (Ma curiosité inébranlable nous aiguillera sur la suite.)

Une sorte de triptyque entre thriller, contemporain et romance bercé d’un voile poétique.

En toute honnêteté, j’ai eu beaucoup de mal avec le début. L’atmosphère était pesante pour moi (mais cela se rapporte surtout à mon vécu je pense). J’ai tout de même poussé plus loin ma lecture.
Vous le savez, quand j’ai décidé de lire un texte, je le lis de A à Z (tout du moins les parties débloquées).

Arrivée à plus d’une dizaine de chapitre, je me rends compte que je ne pourrais plus vraiment refermer cette histoire sans un point final. Le malaise du début flotte maintenant d’une toute autre manière.
La partie thriller/enquête sous jactante me fait oublier les parties plus durs et contemporaine sur des thèmes lourds – pour moi -.
Je me prends au jeu en glissant rapidement la page pour connaître la prochaine nuit.
Oui car l’auteur met en place une double histoire et un fil rouge mêlant de nombreuses questions et retournement de situation.

Le lecteur veut savoir. On suppute, cherche mais sans trouver.
L’héroïne se pose des questions, nous aussi.

Néanmoins il faut noter que cette histoire est originale et peu conventionnelle.
Les codes d’actions-réactions, comme j’appelle ça, ne sont pas présent ici.

Une lenteur physique et psychologique nous plonge dans le quotidien de quelqu’un de diminué par la maladie. Les réflexions, les journées et même les sensations sont ralenties. En lisant, l’impression d’être enlisée dans une situation complexe, où un voile brumeux nous empêche de voir les vrais indices, me pousse à croire que ce récit n’est pas fait pour tout le monde.
Les abords des trentièmes chapitres apportent une part mystique qui me perd un peu.

Points forts :
Un thème fort et une plume marquée.
Un univers bien maîtrisé.
Des personnages touchants (pénétrants, qui nous soulèvent le coeur).

Points faibles :
Parfois les phrases sont longues et alambiquées. Cela colle avec sa manière d’aborder ce thème, mais peut perdre la lecteur nageant déjà dans une ambiance peu commune.
La romance est là, mais il faut voir plus loin que la plupart des NR (où les personnes tombent rapidement et éperdument amoureux…)
Quelques fautes, mais pour un premier jet rien de dérangeant.

La note Fyctia :

En toute franchise, je suis agréablement surprise de voir une telle note par les lecteurs de la plateforme. Son style très différent a tout de même su conquérir un large public.
C’est rassurant pour les auteurs ayant une plume qui se démarque. Fyctia semble une plateforme où les styles éclectiques sont valorisés.

Mon impression

Cette histoire a été pour moi une sorte de tunnel.
L’idée d’y rentrer ne me plaisait pas plus que cela, après quelques chapitres je ne pouvais plus faire demi-tour, j’ai commencé à observer les lumières à l’intérieur, j’ai frissonné par le manque de chaleur, me suis surprise à observer chaque porte de secours comme un indice et enfin j’observe la lumière au fond, intriguée, ayant envie de terminer cette histoire pour savoir où mène ce tunnel.

👾 Lecture de 37 chapitres. 👾

Angel with a shotgun – Marguerite Blanchard

Cette histoire sonne étrangement en moi. 🎼

Avant toute chose je vous invite à découvrir la musique dont l’auteur s’est inspiré pour le titre. (Si vous connaissez déjà, on ne part pas sur un pied d’égalité…moi j’étais complètement inculte de cette chanson de The Cab.)

Avant de lire quoique ce soit, j’ai ouvert mon petit navigateur internet et hop la musique dans les oreilles pour m’imprégner de l’ambiance.

Oui je suis une bonne élève 😇

Bon vous avez la chanson en tête ?

Sortons le résumé alors : (pour être honnête moi si j’étais vous je ne le lirai pas, conseil de lectrice.)
« STEVE ANGEL EST LE MEILLEUR AGENT DU FBI. LORSQUE SA COÉQUIPIÈRE ET FEMME CARA ANGEL EST SOUPÇONNÉE DE TRAHISON POUR AVOIR VENDU À DES CRIMINELS DES INFORMATIONS SUR DE MULTIPLES AFFAIRES, IL N’Y CROIT PAS ET EST PRÊT À TOUT POUR LA PROTÉGER ET L’A METTRE HORS DE TOUT SOUPÇON. AU POINT DE FUIR ENSEMBLE ET DE SE FAIRE POURSUIVRE PAR DES AGENTS DE LEUR PROPRE UNITÉ DU FBI. »

Un résumé qui déménage… peut-être même trop. Je regrette de l’avoir lu parce qu’il nous empêche d’être étonné(e) à la lecture des premiers chapitres.
On se dit directement Cara n’y va pas. Steve ne fait pas ça… Simplement à cause du résumé qui est trop gourmand.

Voilà donc un bémol que j’ai d’ailleurs noté sur diverses histoires de la plateforme. Parfois les résumés sont traitres. (Je vous préviens toujours avant)

En ce qui concerne l’histoire, elle ne correspond à rien d’autre.
On part à cent à l’heure dans une course poursuite contre la montre.
L’enquête ne se dessine pas tout de suite et certains passages sont trop « rapides » à mon goût.

Je m’explique…
Le personnage de Steve, un agent entrainé du FBI et Cara la même version au féminin, oublient parfois de penser « froidement » comme des agents des forces de l’ordre. Cara pleure parfois trop facilement pour l’image qu’on a d’une agent(e) (aucune idée si on peut se permettre de féminiser ça m’enfin…)

Les points forts :
Cara et Steve sont mignons. (Bah oui dans une romance le couple est un ultra point fort.) C’est pas un couple des premiers jours. Ils se connaissent. Leur duo me fait penser à une sorte de Booth et Bones (si vous voyez la référence.)
L’originalité d’une course poursuite dans la ville. Etre seuls au monde et ne devoir se fier que l’un à l’autre. (C’est romantique et ça change de thème.)

Les points faibles :
Les détails parfois légers. Des scènes qui s’enchaînent trop rapidement notamment avant la fuite de Cara et Steve.
Un petit changement dans certaine action donnerait de la cohérence aux deux personnages et à leurs postes d’agents du FBI.

La note de la plateforme de Fyctia :

Je pense que la note correspond à l’histoire pour le moment (15 chapitre au 14/07.)
En évoluant l’histoire peut aisément corriger les petites maladresses concernants la rapidité des actions.

Cette histoire à le rythme dans la peau.
Si vous avez envie de lire une histoire à vive allure, un couple taillé sur mesure et une intrigue policière… FONCEZ

Plonger – Kalehu

Une histoire qui me provoque un bon et un mauvais ressenti.
Commençons par le résumé de l’auteur.

« Sibylle a la lourde mission de découvrir ce qui se passe au coeur d’un groupe énigmatique dans lequel elle voit tous ses proches s’engager à l’exception de son père et de son petit frère, trop jeune pour comprendre. Prête à tout pour retrouver les siens, elle plonge au coeur des mystères sans savoir qu’elle en reviendra changer à tout jamais… »

Cette histoire a autant de plus que de moins.
Premièrement j’ai du mal avec les phrases toutes faites du style « en reviendra changer à tout jamais… ». Je trouve cela très tarte à la crème.
Mais ce n’est qu’un résumé.
La formule secte est néanmoins très intéressante.

Le pari un peu fou de l’auteur est de prendre une jeune adolescente de 17 ans. (Elle aime beaucoup dire son âge dans le roman donc je le précise.)
A la place de son père, elle prend des risques inconsidérés sans que son père n’intervienne. (La poussant même parfois à aller encore plus loin… Bonjour l’éducation).
Je pense que c’est le gros bémol de son histoire.

La romance néanmoins est mignonne même si parfois…sans dire de gros mots je dirais WTF… (pour les innocents c’est juste « bizarre ».)
Le charmeur au doux nom de…je peux pas vous le dire faudra lire pour comprendre…est parfois un mélange de fantasme sur patte, télépathe et manipulateur.

Des scènes fortes comme celle de la crique… (ça donne envie avouez…deux beaux jeunes gens dans une crique la nuit…hum les passionnés de New Romance vont se languir d’y arriver.) sont atomisées par d’autres petits détails.
C’est dommage car cette histoire à quelque chose. Un potentiel insoupçonné derrière quelques maladresses.

Il n’est pas évident de mettre en scène des adolescents au sein d’une histoire « adulte ».
L’auteur tente et n’échoue pas malgré des améliorations à apporter c’est certain.

Points forts :
Un couple mignon (même si parfois cliché).
Une relation père-fille étrange mais présente et ça fait du bien d’en lire.
La trame reliée à une secte est sympathique.

Points faibles :
Le contexte de l’histoire qui parfois est un peu trop convenu. (Les challenges paraissant insurmontables à la jeune, mais qui apparaissent dérisoires pour le lecteur, les scènes de rapprochement du couple, la facilité déconcertante du personnage à se « soumettre »)

La note de la plateforme Fyctia :

Personnellement, j’ai également mis 4/5 à cette histoire après la conversation que j’ai eu avec l’auteur. Elle est ouverte au dialogue et comprend mes remarques. Néanmoins son histoire vaut pour le moment un petit 4/5 et en comparaison à certaines histoires déjà commentées, le 3/5 pourrait également convenir à cette histoire ayant encore de nombreuses faiblesses.

Son classement actuel : 24ème.