WHAT AWAITS US – JustLuxily

Une nouvelle auteur.e et une nouveauté dans notre concours UA.

Résumé : (un peu d’aventure, allez découvrir le premier chapitre sans lire ceci 😏).
« Aveuglés par les avancées technologiques et leurs besoins personnels, les hommes n’ont qu’aperçu le destin qui les attendait. « What awaits us » ou « Ce qui nous attend » raconte l’histoire du futur. Un futur qui a nommé des Elus, pour sauver le « monde » de la catastrophe humaine. »

Etant la première lectrice de cet.te auteur.e, je me permets de vous dire, allez lire son premier chapitre.

Mais si vous avez besoin d’être convaincu.e, la suite est pour vous.

L’auteur.e a une jolie plume, fluide.
J’ai juste eu quelques phrases (2/3) qui m’ont laissé perplexe mais rien de bien méchant.

Dualité du bon et du mauvais (mais qui est le bon qui est le mauvais rarement ce qui saute aux yeux.). J’ai l’impression d’avoir face à moi une allégorie de certaines villes ou pays dans sa manière de décrire un monde tranché en deux. Un petit tour dans de grandes villes du Sud (et depuis quelques années du Nord également), pour assister à cette fracture sociale qui semble au coeur de son récit. Un thème social et futuriste abordé dans des films tels que Snowpierce, Hunger Games (oui oui on oublie qu’il y avait un fond avant d’avoir de l’action)…

Bidonville, enfer, irradiation, inhabitable ou simplement laissé pour compte… On ne le sait pas réellement mais notre imaginaire peut déjà nous imaginer un monde et un contexte que l’auteur.e m’a promis d’approfondir dans les chapitres suivants.

Pour le reste, 7000 caractères l’empêchent (et pour le coup moi aussi) pour le moment de nous en dire plus. J’ai hâte de connaître l’intrigue (qui sort un peu plus dans le résumé mais je ne l’avais pas lu avant de lire le premier chapitre).

J’ai hâte de connaître un peu plus de cette héroïne, même si l’auteur.e à déjà réussi à nous donner des indices sur son passé et son caractère.

Une histoire que je vais suivre. Et j’espère vous aussi !

La première boucle – Cyril L

Pour être honnête je suis telle une enfant impatiente de découvrir un film de Disney.
Cette histoire aborde les dinosaures et ces petites bêtes ont bercé mon enfance.

Place au résumé :
 » Le secret le mieux gardé au monde? Une machine découverte il y a plus de quatre vingt ans et étudiée par de nombreux scientifiques depuis la fin de la seconde guerre mondiale sur un site près de Bordeaux. Datant de plusieurs millions d’années et pourtant dotée d’une technologie futuriste, elle a permis depuis à l’humanité d’accélérer considérablement son avancée technologique dans le plus grand des secrets. Un jour, une expérience non maîtrisée scelleras le sort de l’humanité et changera l’existence d’un groupe de personnes contre leur volonté. »

Le résumé est intriguant, même si je suis déçue de ne pas y lire de dinosaures… (Oui je tiens à cette partie de l’histoire).

Mais pour le coup le premier chapitre me plonge directement dans l’univers des dinosaures et ça j’adore !
Premier bémol que je constate… L’effet bloc de narration sans aération, mais l’auteur semble avoir pris en compte rapidement ce défaut dans sa structuration des premiers chapitres.

J’ai dû mal à imaginer les scènes n’ayant qu’une très faible connaissance du monde des dinosaures.

Points Forts :
Une histoire originale, prenant le parti pris de mettre des dinosaures en avant.
Une précision dans les noms et caractéristiques des dinosaures. (on sent que l’auteur réfléchit avant d’écrire sur certains sujets/détails.)

Points Faibles :
Une aération en paragraphe distinct serait appréciable.
Quelques répétitions/fautes.

J’ai toujours aimé les dinosaures enfant.
Je regardais les séries animées et adolescente les Jurassic Park ont bercé ma culture ciné.
L’univers me plaît et l’auteur semble méticuleux sur les détails. Néanmoins je ne suis pas convaincue à 100%. Selon moi, un tel roman demande des mois de bichonnages, retravailles et restructuration avant de pouvoir réellement être apprécié à sa juste valeur.

La Note de la plateforme Fyctia :

A noter que cette histoire est la première de l’auteur et pour cela bravo. Il y a de l’originalité, un thème fort et une jolie plume.

NOUVELLE AUBE – RomaneB

L’un des petits derniers du concours (première histoire inscrite de la semaine 22/07) j’ai décidé de me laisser tenter. 

Résumé : 2152. Après vingt ans de guerres, vient la désolation. Et la folie de certains. Quand d’une part la survie et la fuite sont de mise pour ces quelques rescapés, qu’en est-il du contrôle que certains Hommes puissants souhaitent exercer ? Quand la folie de ces dirigeants mène à la création d’armes, qu’aucune personne saine d’esprit n’aurait pu imaginer… Qu’advient-il de la décence et de l’humanité ? Existent elles seulement encore ? Alors quand Aylin parvient à s’échapper du Complexe qui la retenait captive depuis son enfance, et qu’elle est retrouvée par un groupe de survivants, n’est-ce pas le signe qu’un tout autre avenir peut se profiler ? Qu’une nouvelle ère peut arriver ? Une nouvelle aube ?

Son titre nous rappelle « Promesse d’une aube » (CF ⤵️⤵️ ). 

Que je vous prévienne, il y a un Prologue… (Oui en tant normal je n’aime pas les prologues) Sauf que celui-ci est une partie explicative plutôt nécessaire au contexte de son histoire.
Rien de « bourratif » (no panic)
L’auteure prend le parti de nous expliquer directement les ficelles de son monde et j’apprécie.
Un passage à la troisième personne clair, (peut-être un peu bloc pour les réfractaires aux explications). 

Le premier chapitre est intense. On rentre directement dans l’histoire 

L’immersion est complète. On plonge avec le personnage dans un rythme effréné qui nous fait penser à un mélange d’Assassins Creed et de Jason Bourne… L’auteure réussit pour l’instant très bien à garder en haleine le lecteur dans ce bon premier chapitre ! 

Hâte d’avoir la suite…

👾 Mise à jour 16 chapitres 👾

Cette histoire est définitivement un coup de coeur pour moi. Je n’arrive pas à lui trouver un homonyme dans son genre. Elle est fraîche, bien tournée, inquiétante et trépidante.

J’avale les mots de l’auteure qui a une plume très agréable.

Les descriptions sont exactement là où il le faut.
Le lecteur n’a aucune difficulté pour rentrer dans l’univers. Les personnages (nombreux pour un début d’histoire) sont travaillés, utiles et complémentaires.

L’intrigue se dévoile petit à petit et j’adore ça. On avance à tâtons (sans s’ennuyer parce que niveau action il y a en a), on découvre petit à petit des informations distillées avec brio.

C’est assurément une histoire que je dévorerais en livre papier (ou ebook pas de racisme).

Un personnage féminin bourré de charmes et de mordants ! On aime ce genre de Woman power. Elle est construite avec de la fragilité et de la subtilité. La technologie n’est pas le centre de l’intrigue… On a des doutes…Des idées sur le pourquoi du comment mais rien encore de très précis. Mais l’envie de suivre cette cavale est indéniablement la preuve que cette histoire fonctionne !

Points Forts :
Une plume efficace, belle, agréable, fluide (On a compris elle est 👍🏻).
De l’action et une mise en situation qui démarre au quart de tour (sans en faire trop.)
Des personnages bien ancrés dans l’univers, hétéroclites et faciles d’identifications.
Des descriptions très bien tournées.

Points Faibles :
Si je dois pinailler, je dirais qu’il manque parfois des espaces (entre les dialogues et les blocs de narrations).

La Note de la plateforme Fyctia :

Une très belle note pour les lecteurs de la plateforme !
Pour ma part et avec toutes les raisons au-dessus, je lui donne la note de 5/5.
Un véritable coup de coeur pour cette histoire.

Pour voir l’article sur la référence : Promesse d’une Aube. 

TRAQUÉS – Lo-GuardiaN

Encore un nouvel inscrit ! 

Son résumé :
Un jour pionnier de ce qu’ils appellent « Humanity Upgrade », le lendemain destructeur de l’humanité. Il aura fallu moins de vingt quatre heure à Beresda Technologie pour faire sombrer les pays du monde entier dans un chaos sans précédent. Humanity Upgrade, c’est là le nom d’un programme international qui a pour but d’améliorer nos capacités facilement et rapidement, nous rendant plus fort, plus productif, plus performant. Ça nous a débarrassé de notre sommeil, de notre faim, mais aussi de notre âme. Les gens sont devenus fous, ils se sont entre-tués, ont tout détruit sur leur passage, rasant des mégapole en quelques heures, et ils se mirent en chasse de ceux qui étaient faible, ceux qui n’avaient pas souhaités être « amélioré ». Alors j’ai fuis, aussi loin que je le peut. On nous a promis un terre sécurisée, là-bas, au delà des frontières, un endroit où personne ne s’est équipé d’améliorations Beresda et où l’espoir d’une nouvelle ère est encore possible, et nous allons tout faire pour y parvenir.

Le résumé gâche juste le premier chapitre alors ça va.

Cette histoire a un goût de Walking Dead robotique à mon avis. (Terrifiée intrinsèquement par les zombies, je suis heureuse d’avoir affaire à des hommes non décomposés) Même si la suite de l’aventure risque de ne pas être rose.

J’ai hâte de suivre les aventures du personnage principal. 
J’ai eu des doutes sur le fait qu’il soit une fille ou un garçon. C’est bien un petit mec.

La suite est pour le moment prometteuse. La plume est fluide et l’idée est vraiment sympa.
Zoner dans une ville abandonnée, la peur au ventre… Ça me change et si vous avez aimé Walking Dead vous devriez aimer

YELLOWSTONE – STELLA 7

Petite curiosité, ce titre il vous inspire quoi ?
Le groupe de musique ? La série ? Le parc ? (directement ?)

Bon, ici c’est une histoire (elle deviendra peut-être culte qui sait…)

Résumé : 2088, la Terre se relève d’une suite de catastrophes naturelles. L’humanité est divisé en deux camps. L’un prônant la science et la technologie et l’autre vivant en harmonie avec la nature. Elae et Danel sont en charge d’observer les activités du volcan de Yellowstone, rare lieu de cohabitation des deux régimes. Lors de l’inversion des pôles magnétiques, l’entre-aide et l’échange entre les deux cultures sera vitale pour la survie de l’Homme.

Dans ce premier chapitre l’auteur utilise une technique vieille comme le monde, mais peu utilisée dans ce concours (merci de mettre un peu d’originalité) : Les cours d’histoires.
C’est rapide, clair et précis sans être une énumération de petits détails inutiles et imbuvable.

Avec deux petites modifications elle rendra son histoire ultra agréable à lire et lisse. (Notons qu’elle a un énorme éventail d’amélioration n’ayant publié qu’un seul chapitre pour le moment !)

AUTOROUTE DE L’ENFER – Michel Dussart

Un autre petit dernier inscrit qui a l’un des résumés les plus intriguant du concours ! 

Je vous laisse juger : 

« Alexandra est une jeune fille qui n’a qu’un seul souci en tête, c’est comment séduire son père ? Pour les vacances d’été, elle décide de mettre son plan à exécution. Charles essaye de lui faire comprendre que cela ne sert à rien, mais alors qu’ils sont sur la route, tout ne se passe pas comme prévu. Il découvre une route déserte. Même l’aire d’autoroute semble sans vie. Alors qu’il conduit de nuit, quelque chose l’oblige à stopper sur la bande d’arrêt d’urgence et finit par s’endormir. À son réveil, il est seul dans la voiture. Tout ce qui lui reste de sa famille, sa femme et ses deux filles, n’est rien d’autre que la culotte de son aînée. Et devant ses yeux, se trouve un paysage effrayant. Le cauchemar ne fait que commencer… »

Quel thème ! Bon petit complexe d’Oedipe (que de souvenirs avec la version de Œdipe roi (1967), film de Pier Paolo Pasolini.)
Dans la première partie on sent que l’auteur n’a pas voulu dénaturer son texte pour le faire entrer dans les normes de Fyctia (Peut-on vraiment lui en vouloir ?) 

On y trouve donc une sorte de prologue et un premier chapitre.

Sa plume est fluide et agréable.
Aucune faute, orthographique ou structurelle.
La troisième personne qu’il emploie est un bon parti prix selon moi pour mettre l’accent sur la relation père/fille sans rentrer dans l’étrange et le malaisant (plus propice à la première personne). 

La fin du chapitre 1 note la première touche d’UA.
Cela donne sacrément envie de lire la suite !
Heureuse de trouver enfin une histoire qui ne tourne pas qu’autour de « la fin du monde ». Il y a une histoire humaine à côté et c’est appréciable.
A en croire les premières lignes de la partie 1, ce petit texte se révèle être le premier volume de Terre de sang.

Moi je vous invite à lire ce petit ovni du coin, qui aborde un nouveau thème.