Deadline – clara15

Un titre qui m’inspire plusieurs choses… (🧐).

Résumé :
 » Quand la croissance démographique commence à poser problème, le gouvernement américain prend une décision drastique : instaurer une limite d’âge qui ne permet à aucuns habitants de dépasser les soixante ans. Ainsi, les hauts placés maintiennent la terreur avec des sanctions qui retirent du temps aux gens. Mais que se passe-t-il lorsque Phoebe, qui tente de sauver son père, tombe sur un projet qui remet en cause l’égalité de cette loi ? « 

Le résumé n’est pas du tout trop explicite. Il donne des informations pour entrer dans l’histoire sans rien gâcher. C’est un bon point.

Le fond de l’histoire est intéressant.
Aucune histoire n’avait encore abordé ce thème sur le concours.
Cette approche me fait penser au film Time Out (de Andrew Nicol). Qu’est-ce que le temps et l’argent ? Une problématique lourde qui amène le personnage principal dans ses retranchements.
Vouloir de l’argent pour acheter sa vie.

Un dilemme pas si éloigné de notre quotidien quand on y pense.

J’aime beaucoup la précision du temps qui passe en début de chapitre. On se prend à stresser avec le personnage principal. Cela donne une tension et un repère temporel sympathique. Une bonne idée de l’auteure.

Ce qui empêche à mon avis d’apprécier grandement cette histoire est la répétition de début de partie, d’éléments déjà donnés dans les chapitres précédents.
Enlever des informations déjà dîtes apporterait en fluidité.
Cela éviterait un côté redondant.

L’action est présente. On se prend au jeu et les dialogues sont cohérents et réalistes.
Je ne suis pas complètement prise par cette histoire. Néanmoins les derniers chapitres sont bons. Une nouvelle facette de la femme ressort et c’est appréciable.

J’attends la suite pour voir.

Points Forts :
Fond intéressant. La limite d’âge et les peines sont plutôt cohérentes.
Univers maîtrisé.
Bonnes descriptions du milieu du strip-tease et de la psychologie du personnage principal, elle est attachante.

Points Faibles :
Les répétitions des éléments déjà observées dans les chapitres précédents sont le plus gros point noir de ce texte.

Note de la plateforme de Fyctia :

Une note cohérente. J’hésite entre le 3 et le 4 pour ma part.
L’univers et le fond mérite un 4/5.

L’autre Kielfa ou comment sauver la planète Terre – Kleo

Kleo est une auteure prolifique de la plate-forme que j’ai découvert en thriller (l’article sur La fille de la Lune arrive). Son univers est unique en son genre et j’ai hâte de lire cette nouvelle histoire.

Son résumé :
Vous pensez être les maîtres de l’univers. Détrompez-vous : nous ne sommes pas partis. Votre futur ne vous appartiens plus.

Vous voyez les mots clés distillés ici et là par l’auteure… Hum ressortons les petites notes… On dirait bien une histoire à la zone 51. Des petits bonhommes de couleur verte, bleue, rouge, noire ou blanche…
Bref ce début amène tout de suite les extra-terrestres !

Thème qui change. Pour l’instant pas d’ultra technologie même si la suite nous en promet !
11 chapitres qui envoient des couleurs !

Un mélange d’Avatar, de Divergente et Transformers… (pour le dernier souvenez-vous l’être humain a pas été ultra intelligent en découvrant les Autobots.)

Ce thème rabâche néanmoins le besoin infernal de l’être humain à merder bien comme il faut concernant notre futur (mais c’est tellement vrai…)

J’aime les Kielfins (vous comprendrez dès le premier chapitre – No stress, no spoil -), ils sont exactement comment je m’imagine des petits elfes ou les Na’vi (Avatar), douceur, respect et pacifisme…

Je trouve que cette histoire pourrait aisément se tourner en image.
Mais pour un film (comme pour un roman) il faut lui trouver un deuxième nom, parce que celui-ci est vraiment long… Malgré sa compréhension au fil des pages, Kielfa à mon sens aurait suffit. (Les goûts et les couleurs 🙆‍♀️).

Points forts :
Son univers. (Bien placé, on ne peine pas à rentrer dans le contexte.)
La fin du monde n’est pas omniprésente dans l’histoire.
Les personnages sont profonds, réalistes et merveilleux à la fois.
Une plume descriptive fluide qui créé des paysages aussi somptueux que repoussants.

Points faibles:
Parfois quelques petits détails en trop qui enlève à la poésie de la plume de l’auteur. C’est d’ailleurs ce qui ne me fait pas balancer cette histoire en coup de coeur, le reste est impeccable.

La note de la plateforme :

Un peu sévère à mon goût… L’histoire originale et fluide combinée à une bonne maîtrise de la part de l’auteure mérite selon moi un 4/5.
C’est une histoire aérienne qui gagne à être lue.

Je vous invite à partir dans l’univers de Kleo, à la clef, je vous promets un bon dépaysement.

Générations – Opi-Pro

Une histoire qui tend à aborder les questions générationnelles… Thème logique dans un concours UA où le futur est le centre du propos.

Résumé : Les enfants ne voient pas les choses comme nous. D’autant plus lorsqu’ils sont surdoués. Sacha est convaincu que le monde ne peut pas rester ainsi, et qu’il doit y remédier. Lorsque son ainé les emmène, lui et sa petite sœur Théa, visiter les célèbres Georgia Guidestones, il comprend alors quel est son rôle. Le destin de chaque enfant. L’heure du grand bouleversement à sonner, et tous n’en verront pas l’issue. Nous pensions qu’ils étaient notre avenir. Ils ont pris d’assaut notre présent.

Je vous avoue avoir été dubitative longtemps sur ce texte.
Il y en a où l’on a du mal à rentrer dans l’action et l’histoire, d’autres dans le contexte, ici on est sur la deuxième option.
Il faut savoir que l’histoire est basée sur écriture en dualité. (Encore me direz-vous), mais et c’est le point spécifique de cette histoire, en dualité spatio-temporelle. L’auteur aborde donc deux points de vue, deux époques et deux histoires différentes.
Pour le moment ni l’une ni l’autre ne semblent se croiser.
Seul point en commun, les enfants.

Passer de 1979 à 2019 me perturbent un peu dans la lecture.
J’aime beaucoup les passages de 2019, beaucoup moins les plus « anciens » même si l’on ne ressent pas de réelles différences de sociétés dans les premiers chapitres (très recentrés sur la psychologie des personnages.). Les parties 2019 sont plus vivantes.

En ce qui concerne l’histoire :
Elle est intrigante. On a envie d’en savoir plus sur les Georgia Guidestones… (Je vous avoue être nulle dans ce genre de thème et même si à la lecture du texte je me suis doutée que ce monument existait, j’ai du aller voir mon ami Google pour en être sûre.)
Quand on en apprend plus sur le fameux monument, on se dit que son histoire est complètement à sa place dans une UA sur le futur.
Mettre des enfants au centre de l’intrigue pourquoi… Mais cela va procurer (à mon avis) plus de maux de crânes à l’auteur que de nuit tranquille.
Une épopée d’enfants est toujours plus complexe à mettre en place (pas d’argent, pas de voiture, les parents sur le dos -et c’est normal-… bref niveau liberté on repassera).
Pour la suite de l’histoire j’espère ne pas assister à des raccourcis tentant pour l’auteur.

Il se lance dans une belle aventure, mais attention à ne pas voir trop grand.

Points forts :
Belle écriture.
Nombreuses phrases « chocs ».
Une originalité de trame. (Le choix de parler d’enfants et pas d’adultes).
Aborder l’intelligence humaine (et pas artificielle comme 70% du concours).
Le mythe Georgia Guidestones mis en lumière (comme pour Svalbard -voir fin d’article- j’aime les auteurs qui abordent des sujets méconnus.)

Points faibles :
Trop de personnages, cela perd le lecteur. (Même si cela reste une histoire UA et poser une contexte rapidement sur une histoire passe souvent par des présentations de personnages.) Néanmoins, il y a beaucoup de personnages secondaires. Je dénombre pas moins de 11 « vrais » personnages en dix chapitres…
La dualité : je n’aime que la partie parlant du présent, l’autre est trop glauque pour moi.

Par moment on a l’impression de lire un thriller psychologique.

La note sur la plateforme :

Personnellement je suis d’accord avec un 3/4.
Sans la partie glauque, l’histoire pourrait valoir 4/5 pour moi. Là, elle penche à moitié vers l’UA, à moitié vers le thriller noir…
J’ai hâte de voir comment l’histoire va tourner avec un mythe comme Georgia Guidestones