L’autre Kielfa ou comment sauver la planète Terre – Kleo

Kleo est une auteure prolifique de la plate-forme que j’ai découvert en thriller (l’article sur La fille de la Lune arrive). Son univers est unique en son genre et j’ai hâte de lire cette nouvelle histoire.

Son résumé :
Vous pensez être les maîtres de l’univers. Détrompez-vous : nous ne sommes pas partis. Votre futur ne vous appartiens plus.

Vous voyez les mots clés distillés ici et là par l’auteure… Hum ressortons les petites notes… On dirait bien une histoire à la zone 51. Des petits bonhommes de couleur verte, bleue, rouge, noire ou blanche…
Bref ce début amène tout de suite les extra-terrestres !

Thème qui change. Pour l’instant pas d’ultra technologie même si la suite nous en promet !
11 chapitres qui envoient des couleurs !

Un mélange d’Avatar, de Divergente et Transformers… (pour le dernier souvenez-vous l’être humain a pas été ultra intelligent en découvrant les Autobots.)

Ce thème rabâche néanmoins le besoin infernal de l’être humain à merder bien comme il faut concernant notre futur (mais c’est tellement vrai…)

J’aime les Kielfins (vous comprendrez dès le premier chapitre – No stress, no spoil -), ils sont exactement comment je m’imagine des petits elfes ou les Na’vi (Avatar), douceur, respect et pacifisme…

Je trouve que cette histoire pourrait aisément se tourner en image.
Mais pour un film (comme pour un roman) il faut lui trouver un deuxième nom, parce que celui-ci est vraiment long… Malgré sa compréhension au fil des pages, Kielfa à mon sens aurait suffit. (Les goûts et les couleurs 🙆‍♀️).

Points forts :
Son univers. (Bien placé, on ne peine pas à rentrer dans le contexte.)
La fin du monde n’est pas omniprésente dans l’histoire.
Les personnages sont profonds, réalistes et merveilleux à la fois.
Une plume descriptive fluide qui créé des paysages aussi somptueux que repoussants.

Points faibles:
Parfois quelques petits détails en trop qui enlève à la poésie de la plume de l’auteur. C’est d’ailleurs ce qui ne me fait pas balancer cette histoire en coup de coeur, le reste est impeccable.

La note de la plateforme :

Un peu sévère à mon goût… L’histoire originale et fluide combinée à une bonne maîtrise de la part de l’auteure mérite selon moi un 4/5.
C’est une histoire aérienne qui gagne à être lue.

Je vous invite à partir dans l’univers de Kleo, à la clef, je vous promets un bon dépaysement.

Royals – Thevipers

Une histoire à quatre mains… J’avoue avoir toujours été intriguée par cette technique de double auteur(e)s.
Néanmoins cela peut extrêmement bien marcher (notons le succès de Nicci French).

Leur résumé :
Et si la Révolution n’avait jamais eu lieu? En 2030, deux mondes qui coexistent au sein de la Royauté Française: la cour et le tiers-états. Alienor et Arthur font partie de ces deux classes. Ils n’auraient jamais du ce rencontrer. Pourtant, le destin en a décidé autrement. A eux deux, ils vont changer l’histoire. Et, qui sait, peut-être la réécrire comme elle aurait dû l’être…

Ceux qui lisent mes articles régulièrement vous savez déjà ce que je ressens en lisant ça ! (de la joie pour les petits nouveaux).
Mais oui 2030 ! J’aime le futur proche, pas besoin d’aller 300 ans plus loin pour être percutant parfois !
Le résumé donne envie sans hésiter. Une vraie originalité de thème qui me donne envie de lire.

Première déception… Deux chapitres… Seulement deux chapitres !
Bon mes deux petits auteur(e)s caché(e)s sous le nom de Thevipers, vous allez faire chauffer le crayon, le clavier, la machine à écrire… Peu importe mais hop hop hop !

On lit quand même hein…mais on sait qu’on va être déçue de pas en lire plus.

Petit retour (je fais en proportion de la matière qu’on me donne 🤷🏼‍♀️).

Pour le coup, mon sentiment est qu’on ressent les doubles « mains » dans l’histoire. Thevipers ont eu la bonne idée de prendre un personnage par auteur(e) et tant mieux.
Mon retour serait négatif si les parties avaient été écrites par les deux en même temps. (Bref ne mélangez pas vos styles d’écriture dans un seul chapitre.)

J’aime énormément le premier chapitre nommé Arthur. L’ambiance Tiers-État et pourtant royaliste (oui oui ils ne détestaient pas tous les rois), la technologie « peu avancée » voire inexistante…
Je me voyais des centaines d’années en arrière. (J’ai eu un moment d’arrêt en prenant conscience que la révolution française date de 230 ans…quand même.)

Deuxième chapitre, on suit Aliénor.
La manière d’écrire est diamétralement opposée, tout comme la situation du personnage. C’est ce qui est intéressant. On ne sait plus vraiment si c’est le changement de plume ou de point de vue qui nous procure cette sensation.
Un personnage fort et plus déterminant que celui d’Arthur au premier abord.

Un détail de technologie s’immisce dans la dernière partie de ce deuxième chapitre et mes questions fusent.
Est-ce que la technologie n’a-t-elle pas évolué seulement pour les riches et nobles ?
Pourquoi avoir attendu plus de 230 ans sans révolution ? Comment le roi a-t-il endigué cette âme révolutionnaire bien ancrée en 1789 ?


Avez-vous noté les deux noms utilisés par les auteurs ?
Arthur et Aliénor
Deux figures emblématiques de l’histoire de France.
Le roi Arthur (dont l’existence demeure un mystère) et Aliénor d’Aquitaine ! Est-ce un petit rappel, possible.
Tout du moins le tempérament des deux personnages coïncide avec leurs illustres homonymes. Et ça promet !